Sacré Coconuts !
29. 05. 2016

Enfin, 10 ans et 5 jours pour être tout à fait exacte.

10 ans et 5 jours donc que j’ai commencé ce carnet de bord. Conçu d’abord comme une trace de ma vie parisienne pour ma famille et mes amis, il a changé au fil des évènements et de l’évolution de mes préoccupations, il m’a permis de rencontrer virtuellement ou pas des copines, des amies qui partageaient les centres d’intérêt que je ne partageais pas forcément avec mes amis IRL, certains liens ont été éphémères, d’autres se sont installés mais je chéris la richesse de tous les échanges qui sont nés grâce à ce blog. Au contact des blogs « créatifs », ma pratique de la couture et du tricot est passée de timide à intense voire même essentielle à mon équilibre, j’assume beaucoup mieux aussi qu’une chouette soirée peut se résumer à tricoter devant un film avec une tisane !

C’est un euphémisme de dire que je suis moins prolixe qu’au temps de mon premier blog, je me questionne beaucoup sur l’intérêt ou pas de garder cet espace ouvert alors que je le nourris si peu et pourtant en relisant mes premiers billets d’il y 10 ans, j’étais heureuse de retrouver la trace d’un quotidien dont j’aurai oublié beaucoup sans ça (je préfère ne pas penser à la perte de www.laquiche.net pour une sombre histoire de facture d’hébergement non réglée … je crois que je pourrais en pleurer!). Je me questionne aussi beaucoup sur que faire cet espace, enfin ça, c’est une problématique récurrente depuis que j’ai commencé, tellement j’ai la sensation que tout a déjà été fait, en mieux. Je suis aussi très perplexe face à la mercantilisation, au consumérisme et à la recherche de perfection qui sont devenus la norme aujourd’hui (no judgement inside, chacun fait bien ce qui lui plaît), une sorte d’attirance-répulsion dont je ne sais pas trop bien quoi faire mais qui me tient éloignée des blogs et peu présente sur les réseaux sociaux depuis plusieurs mois.

Mais je ne pouvais pas laisser passer cette date symbolique sans me fendre d’un billet !

A très vite. Peut-être…

21. 12. 2015

2015, t’as vraiment été une drôle d’année. Pourtant, tu avais commencé de la meilleure des façons possibles mais au fil des mois tu t’es révélée douloureuse et âpre dans à peu près tous les aspects de ma vie : la perte d’un ami cher, le deuil amoureux, la frustration de mon incapacité à créer le cocon de douceur bienveillante auquel j’aspire pour mes enfants, la désolation au boulot, les remises en question permanentes, sur tout, l’insécurité, le doute, pour ne parler que de ce qui m’a touchée personnellement.
Oh, bien sûr, tout n’est pas à jeter et je garderai de toi la complicité de plus en plus grande de Quentin et Charlotte, les relations apaisées avec leur père, les nuits à la belle étoile de cet été, les fous rires et les grandes discussions avec les amies, les merveilles sorties de sous mon pied de biche et ce projet pro un peu fou que je m’autorise enfin à laisser mûrir tranquillement… Mais quand même globalement, j’avais bien envie de te classer dans les années de merde et de vite passer à autre chose.

Et puis soudain, dans tes derniers jours, tu m’as fait deux belles surprises, deux cadeaux que je n’attendais pas. Je n’ose pas encore y croire tout à fait mais se pourrait-il que les pièces de mon puzzle soient en train de trouver bon an mal an leur place ? Je ne sais pas ce que tu me réserves 2016 mais bien que 2015 m’ait pas mal rudoyée, j’ai hâte de voir la suite !

sapin4

Pas de sapin chez nous cette année : les enfants ne vont pas beaucoup en profiter, un vrai grand beau sapin qui sent bon ça coûte cher et c’est pas très développement durable, bref j’ai décidé que cette année on allait insuffler l’esprit de Noël différemment. J’ai réalisé la magnifique couronne de Noël en papiers découpés de oui oui oui studio, installé le calendrier de l’avent des jolis mômes et pour remplacer l’agréable moment de la déco du sapin en famille, j’ai proposé à mon grand de réaliser une petite forêt de Noël en carton découpé.

sapin3sapin2sapin1

Explications rapides pour DIY super facile :

 

ob_447867_ilovemonlibraire2-2

Une de mes plus vieilles amies de blog – coucou Vanessa ! – est libraire, libraire jeunesse. Grâce à elle, j’ai découvert le merveilleux monde de la littérature jeunesse, je me régale de ses conseils qui sont toujours judicieux, des ses propositions parfaitement adaptées à mes demandes et de ses cadeaux qui font toujours mouche auprès de moi comme auprès des lardons. J’ai de la chance, hein ? Et bien figurez-vous que vous aussi, vous en avez de la chance :

Des Vanessa, il y en plein les librairies, vous savez ces boutiques qui vendent des livres mais pas que, parce qu’on y trouve aussi des conseils donnés par des gens passionnés qui permettent de sortir de sortie des sentiers battus et rabattus, c’est aussi un lieu vivant où l’on peut rencontrer les auteurs, assister à des lectures et ce qui est formidable chez ton libraire, c’est que c’est pas plus cher ! Merci la loi du prix unique sur le livre.

Alors ici, on a fait le choix de ne plus commander de livres sur internet, de ne plus céder à la facilité dont le nom commence par A et de soutenir les libraires parce que je suis convaincue, comme eux, que les livres ne sont pas des produits comme les autres.