Sacré Coconuts !

Cette année, j’ai décidé au maximum de limiter les achats pour habiller les enfants. Souci d’économie, stock de tissus à écouler, écœurement de plus en plus marqué envers la société de consommation, plein de raisons petites ou grandes qui me poussent à coudre le maximum de choses pour les enfants cet été. Pour Charlotte, aucun problème, je suis bien équipée en patrons et tissus, pour Quentin, le challenge sera un peu plus grand : le travail d’uniformisation de la cour de récré a déjà bien fait son œuvre et je prévois quelques difficultés à le sortir des sacro-saintes tenues sportives que sont la norme chez les petits gars de son entourage mais je prévois de l’amadouer avec une petite blouse dans un tissu à motif renards qu’il adore et hop, le reste passera tout seul !

J’ai commencé facile avec cette merveilleuse robe issu d’un livre de couture japonaise, le Happy Homemade vol 2 (modèle r) : la patron est simplissime mais le détail des ailettes sur les rondeurs enfantines des épaules de ma dodue me fait complètement fondre.

DSC_0228

DSC_0235

DSC_0206

DSC_0218

24. 03. 2015

Un petit dernier pour la route parce que après un avant-goût de printemps savoureux, les températures sont reparties flirter avec le bas du thermomètre et pour peu que le mistral se lève, il risque de faire encore vraiment froid. Oui, oui, en Provence, fin mars, il peut faire froid, je me demande pourquoi j’ai quitté ma Lorraine…

hat3

Mais ce bonnet, alors! Une petite bidouille histoire d’utiliser quelques restes de laine, un patron simplissime (un rectangle en jersey, plié en deux avec à quelques centimètres d’un bord, des mailles rabattues sur un rang puis des jetés en nombre identique sur le reng suivant, dimensions du rectangle : 40 cm de haut sur 22 de large, je ne vous indique pas le nombre de mailles parce que j’ai oublié de noter ce que je faisais tout dépendra de la laine choisie).

J’adore le petit côté superhéros et le lardon aussi (un seul petit reproche, il n’est pas très couvrant sur les oreilles).

25. 01. 2015

Enormissime coup de cœur pour ce bonnet tricoté pour la mini d’une amie, à partir de ce modèle de bonnet de lutin ou pixie hat parce que je cause fluent l’anglais tricot. Un modèle qui se tricote tout seul, répétitif mais avec un chouille de changement régulièrement, le tricot parfait pour les soirées télé-vidage de tête. Et la laine choisie, la Sierra Andina d’Adriafil, par mon amie était merveilleuse de douceur et de luminosité.

DSC_0039

DSC_0042

Est-ce que ce n’est pas le modèle parfait pour ma Charlotte et sa bouille de coquinette ?

08. 12. 2014

J’ai un truc avec les bonnets en ce moment. Et ce n’est absolument pas parce que ça va vite à faire et que sinon, je me retrouve avec un nième tricot boulet sur les bras, pas du tout, mais alors du tout, je ne vois pas de quoi tu parles…
Jusqu’à il y a quelques jours, je me sentais plutôt bête à tricoter des bonnets à la chaîne alors qu’il faisait encore doux, mais, enfin, depuis quelques jours, il fait un froid de gueux et je sens bien que je fais des envieux avec mes doudous de tête.

Hat1.1

hat.jpg

J’inaugure donc cette petite série de bonnets avec un merveilleux beanie, le here and there hat. Cette torsade, ces rayures, il était fait pour moi !  Je l’ai tricoté en malabrigo yarn merino worsted, j’ai eu bien mal à me décider pour les coloris et j’ai finalement opté pour pearl et pearl ten. Pas de difficulté particulière pour comprendre ce patron en anglais, ça monte tout seul, un vrai régal.

Le prochain de la série, une merveille de bonnet pour les bébés mais pas que !

Merci Vanessa pour les photos (presque) pas floues ;).  Ouais, avec Vanessa, on fait du pole dance urbain le dimanche après-midi, c’est pour mériter les pancakes !

 

DSC_0014

DSC_0005

DSC_0002

 

Quand je regarde les photos de cette enfant, toute souriante, l’air si doux, presqu’angélique dans sa robe à petit col claudine bien sage, je me dis que décidément les apparences sont trompeuses.

Cette mignonnette rigole gras, parle avec une grosse voix bien rauque, n’aime rien tant que les jouets de son frère et délaisse les « trucs de fille » alors le temps d’une petite couture maison et de quelques photos, je me plais à lui faire endosser cette image de petite fille modèle, on y croirait presque !

Alors pour les détails techniques, le patron vient de , un chouette bouquin avec une dizaine variations (plus ou moins heureuses) autour d’un modèle simple. Certes, j’ai beaucoup cousu pendant l’arrêt du blog mais je ne me suis toujours pas aventurée à patronner toute seule (et je n’ai pas fait beaucoup de progrès en photo!!).

Je n’ose pas vous dire à très vite (mais je le pense très fort).